Formation

Base télépilotage de drone

Les objectifs

Acquérir la culture, les connaissances théoriques, techniques et pratiques indispensables pour devenir opérateur télépilote à la prise de vue par drone.

Le programme

Enseignement théorique de 40h répartie sur 5 jours qui se déroule selon les modalités suivantes :

20h

Règlementation

  • Réglementation et l’arrêté du 17 décembre 2015
  • Obligations administratives d’un exploitant
  • Rédaction, dépôt et mise à jour d'un Manuel d'Activité Particulière (MAP)
  • Règles de l’air, lecture de cartes aériennes spécifiques au drone
  • Préparation de mission et vol
  • Gestion des demandes d'autorisation
  • Aérologie
  • Sécurité en mission
10h

Théorie

  • Notions des systèmes embarqués
  • Réglages de base de la plateforme
  • Risques liés à l'utilisation de drones
  • Eléments et dispositifs de sécurité
10h

Pilotage

  • Pilotage sur simulateur avec exercices progressifs
  • Pilotage sur micro drone avec exercices progressifs
  • Pilotage en double commande avec exercices de maniabilité :
    • Travail des trajectoires
    • Translations latérales, longitudinales
    • Décollage, vol stationnaire
    • Mouvements panoramiques
    • Trajectoires de prise de vue
  • Navigation à vue
  • Vol avec et sans assistance
  • « Visite pré vol » et mise en œuvre d’un drone professionnel
  • Gestion des pannes en vol
  • Gestion de la charge des accus de différentes technologies

Vous souhaitez prendre contact ? Appelez-nous au +33 (0) 321 306 300

Contactez-nous
Télépilotes de drone civils

Réglementation actuelle/connaissances théoriques

Vous avez l’obligation de réussir un examen théorique de pilotes de loisirs soit : BB ULM LAPL PPL ou (VV voir avec la FFVV). La réussite à cet examen vous permettra d’obtenir un certificat d’aptitude théorique.

Pour télépiloter un drone civil, vous devez, entre autres, disposer :

Pour les scénario S-1, S-2 et S-3 : d’un certificat d’aptitude théorique (d’une licence de pilote d’aéronef habité : PPL, planeur, ULM).

Réglementation actuelle/connaissances pratiques :

Pour le scénario S4, l’obtention d’une licence de pilote privé avion/hélico (PPL) ou de pilote de planeur est obligatoire.
Si en tant que postulant télépilote vous ne possédez aucun titre aéronautique, la solution la plus simple sera d’obtenir le certificat théorique du brevet de pilote d’ULM (taux de réussite 75% ; attention ! ne vous inscrivez pas à un examen I-ULM dont le taux de réussite est 90%.)

Réglementation à venir/connaissances théoriques :

En janvier 2017, les connaissances théoriques requises seront obligatoirement celles du nouvel examen spécifique de télépilotes. Pour vous y présenter vous vous inscrirez obligatoirement dans un centre d’examens sur ordinateurs.

Mesures de transition :

Les télépilotes employés chez des exploitants en activité, qui effectueront des activités particulières sur la base de leur certificat d’aptitude théorique (ULM ou autre autorisé par la réglementation actuelle) et qui auront une déclaration de niveau de compétence (DNC - Arrêté du 17/12/15 Conception des aéronefs..., Annexe III, Chapitre 4 - Point4.2.1.), pourront continuer à exercer leur activité.

Résumé :

Vous avez un théorique + une DNC + vous exercez : vous pouvez poursuivre votre activité. Cependant, il vous faudra consulter ce site pour connaître la démarche administrative précise que vous aurez à faire pour être en règle. Cette page sera actualisée en fonction des avancées de la procédure administrative qui sera établie.